Siler et Rabestrom: sildénafil buccal à action rapide

La thérapie de la dysfonction érectile a été révolutionnée par l’émergence – il y a maintenant près de 20 ans – du sildénafil, mieux connu sous son nom commercial: Viagra. Ce médicament – progéniteur de la famille des inhibiteurs de la 5-phospho-diestérase – s’est avéré vraiment efficace pour favoriser l’érection chez les patients ayant des problèmes d’impuissance, affichant des taux d’efficacité variant entre 60 et 90%.

robestromAujourd’hui, nous avons une nouvelle formulation pharmaceutique de sildénafil constituée de films minces (ou «films») capables de se dissoudre directement dans la bouche (ils sont définis comme «orodispersibles» ou «orosolubles»). Ces nouveaux médicaments – présents en pharmacie sous les noms de Siler et Rabestrom – présentent certains avantages par rapport à la formulation classique du viagra en comprimés à avaler, notamment en ce qui concerne la rapidité d’action.

Conseils sur les causes de la dysfonction érectile:

L’érection est un processus hémodynamique de vasodilatation qui est obtenu grâce à l’augmentation du flux sanguin dans les corps caverneux du pénis. Il s’agit d’un événement remarquablement complexe résultant d’une interaction précise entre les phénomènes psychologiques, nerveux, vasculaires et hormonaux et qui nécessite l’intégrité des structures anatomiques du pénis. Tout problème dans l’un de ces domaines peut être la cause d’un dysfonctionnement érectile. L’impuissance – basée sur la cause qui la génère – peut être classiquement divisée en psychogène, vasculogène, neurogène, hormonale, anatomique ou iatrogène.

Le traitement de la dysfonction érectile devrait idéalement viser la cause sous-jacente. En réalité – sauf dans des cas assez rares – les causes du problème sont multiples et difficilement identifiables: chez ces patients la thérapie n’est que symptomatique et repose sur l’utilisation de médicaments (comme le Viagra) capables de favoriser l’apport sanguin au pénis, quel que soit le problème qui génère la dysfonction érectile.

Mécanisme d’action du sildénafil:

La vasodilatation sous-jacente à l’érection se produit suite à la relaxation des cellules musculaires lisses présentes dans les corps caverneux du pénis. Le médiateur chimique qui est libéré localement après la stimulation sexuelle est représenté par l’oxyde nitrique (ou monoxyde d’azote, «NON»). L’oxyde nitrique est capable de favoriser une réaction chimique enzymatique particulière qui conduit à la formation de cGMP (guanosine monophosphate cyclique), la molécule capable d’induire directement la relaxation des cellules musculaires lisses du pénis. L’action du sildénafil est de favoriser des concentrations locales élevées de GMPc, en inhibant l’enzyme responsable de son inactivation, la phosphodiestérase. Il existe plusieurs variantes (ou «isofrmes») de cette enzyme: celle présente dans le pénis sur laquelle agit le sildénafil est la phospho-diestérase de type 5. Des médicaments comme le sildénafil, actif sur cette enzyme spécifique, sont donc appelés «5-phospho- inhibiteurs de la diestérase “. En plus du sildénafil, il existe du tadalafil (Cialis), du vardénafil (Levitra) et de l‘avanafil (Spedra).

Articles Liés:  Cardiology Compass

Sildénafil orodispersible: Siler et Rabestrom.

siler robestromSiler et Rabestrom sont les deux noms commerciaux sous lesquels le sildénafil buccal se trouve dans les pharmacies. Il existe 4 concentrations différentes disponibles: 25, 50, 75 et 100 milligrammes. Il n’y a aucune différence entre les deux médicaments; même le goût qu’ils laissent en bouche ne change pas: ils ont tous deux une saveur d’agrumes.

Ces médicaments consistent en de minces films qui se dissolvent dans la bouche, généralement sous la langue. Le temps nécessaire à la dissolution complète du film est de quelques secondes et il ne faut évidemment pas les mâcher ni les avaler.

Les bienfaits du sildénafil buccal:

  • Le premier est certainement représenté par la plus grande vitesse d’action: en se dissolvant à l’intérieur de la bouche, le médicament entre directement dans la circulation et son action thérapeutique a lieu déjà 15 à 20 minutes après la prise. Contrairement aux comprimés de Viagra – après avoir été avalés – sont absorbés dans le tractus gastro-intestinal et n’entreront dans la circulation systémique qu’après avoir été acheminés vers le foie par le système veineux porte. L’efficacité thérapeutique du viagra est donc obtenue sur une période de temps plus longue, au plus tôt une heure après l’administration. La durée de l’action thérapeutique, en revanche, reste la même que celle du Viagra et correspond à environ 3-4 heures.
  • Un autre aspect important de ces médicaments – dérivé directement de leurs caractéristiques pharmacocinétiques – est celui d’avoir une action thérapeutique indépendante de la nutrition. L’une des limites du Viagra est qu’il doit être pris à jeun – et notamment sans avoir bu d’alcool – afin de favoriser son absorption intestinale. Au contraire, l’absorption de Siler et Rabestrom – qui se produit déjà dans les muqueuses de la bouche – n’est pas du tout affectée par le contenu alimentaire dans le tractus gastro-intestinal.
  • La possibilité de choisir entre une plus grande diversité de dosages (25, 50, 75 et 100 mg) représente également un avantage pour le patient, afin de mieux calibrer la réponse thérapeutique en fonction des besoins personnels réels.
  • Le dernier aspect en faveur de ces médicaments – mais non des moindres – est leur grande commodité et leur facilité d’utilisation: ils sont extrêmement discrets et faciles à transporter, ne nécessitent pas d’être pris avec de l’eau et ne doivent pas être avalés. Même sur le plan psychologique, le fait qu’elles ressemblent plus à un chewing-gum qu’à un médicament classique en gélules ou en comprimés, rend ces formulations pharmaceutiques très appréciées par ceux qui en ont besoin.
Articles Liés:  Agir et Informer Contre la Mucoviscidose

Précautions et effets secondaires:

Il n’y a pas de différence substantielle par rapport au Viagra: c’est donc des médicaments très bien tolérés et sûrs. Les effets secondaires sont rares, parmi lesquels les plus courants sont: maux de tête, troubles de la perception des couleurs, rougeurs du visage.

Ils n’ont pas d’interactions médicamenteuses particulières sauf avec les nitrates (médicaments utilisés en cas de cardiopathie ischémique) et avec certains antiviraux comme le ritonavir (utilisé dans le traitement des patients séropositifs pour le VIH).

Frais:

Les coûts sont abordables, ce qui se traduit par un terrain d’entente entre le Viagra et le sildénafil générique. En particulier, un emballage contenant 4 films orodispersibles a un prix de 20 euros pour le dosage 25 mg, 30 euros pour le 50 mg, 40 euros pour le 75 mg et 50 euros pour le 100 mg.

SHIP Centre de collaboration pour la santé du centre-sud

Collaborateurs régionaux

Les collaborations régionales (CR) faciliteront le développement des quartiers médicaux pour renforcer la coordination des soins aux patients et convoqueront un groupe consultatif consultatif régional des parties prenantes. Le groupe consultatif consultatif des parties prenantes du CR apportera une contribution directe à l’IHC par l’intermédiaire des directeurs de PHD et des présidents de collaboration du CR, afin que les préoccupations régionales et locales puissent être soulevées au niveau de l’État. Dans la gestion des CR, les PHD de l’Idaho dirigeront l’intégration de la santé publique et de la gestion de la population dans le modèle, et apporteront une connaissance intime des ressources de santé locales au développement du quartier médical. Les communautés participeront aux évaluations des besoins communautaires et travailleront avec les CR pour aligner les mesures de performance spécifiques pour les PCMH dans leur région avec les domaines de besoin identifiés.