Méthocarbamol (Robaxin)

Annotation:

ATX: M03BA03
Groupe pharmacologique: n-anticholinergiques (relaxants musculaires)
Vendu sous les marques: Robaxin, Robaxin-750, Carbacot, Skelex, Robinax
Fabricants: Khandelwal Laboratories Pvt. Ltd.
Prix ​​en ligne: 0.82 Eur pour 1 comprimé générique

methocarbamol

Méthocarbamol Generique 500 mg

Paquet Prix Par comprimé D'épargne D'épargne
500mg × 30 tablet € 44.03 € 1.47 Par comprimé € 1.47
500mg × 60 tablet € 79.46 € 1.32 Par comprimé € 1.32 € 8.60
500mg × 90 tablet € 101.14 € 1.12 Par comprimé € 1.12 € 30.96
500mg × 120 tablet € 122.81 € 1.02 Par comprimé € 1.02 € 53.32
500mg × 180 tablet € 166.15 € 0.92 Par comprimé € 0.92 € 98.04
  • Free AirMail shipping
500mg × 360 tablet € 296.18 € 0.82 Par comprimé € 0.82 € 232.20
  • Free AirMail shipping

Effet pharmacologique

Le métocarbamol est un relaxant musculaire central qui bloque les réflexes polysynaptiques de la moelle épinière, réduit la transmission nerveuse dans les voies polysynaptiques rachidiennes et supraspinales et prolonge la période réfractaire des cellules musculaires. Le métocarbamol n’affecte pas la contraction des fibres musculaires, des plaques d’extrémité motrices ou des fibres nerveuses.

Les indications

  • Spasme musculaire douloureux dans les maladies et les blessures du système musculo-squelettique;
  • traitement supplémentaire contre le tétanos.

Contre-indications

  • Hypersensibilité au méthocarbamol.
  • Insuffisance rénale (pour la forme injectable).

La grossesse et l’allaitement

Utilisation pendant la grossesse

La catégorie d’action de la FDA sur le fœtus est C.
Des études cliniques adéquates et strictement contrôlées sur l’innocuité de l’utilisation du méthocarbamol pendant la grossesse n’ont pas été menées.
L’utilisation du méthocarbamol chez la femme enceinte n’est pas recommandée, sauf en cas d’extrême nécessité, lorsque le bénéfice attendu pour la mère l’emporte sur le risque potentiel pour le fœtus.

Application pendant l’allaitement

Aucune étude spéciale sur l’innocuité de l’utilisation du méthocarbamol pendant l’allaitement n’a été réalisée.

On ne sait pas si le médicament est excrété dans le lait maternel. Le risque pour le nourrisson ne peut être exclu.

Il est recommandé d’arrêter l’allaitement si le médicament est utilisé.

Mode d’administration et posologie

Enfants, tétanos uniquement, par voie intraveineuse : 15 mg/kg ou 500 mg/m2 toutes les 6 heures, dose maximale 1,8 g/m2/jour pendant 3 jours.

Adultes: spasmes musculaires – à l’intérieur : 1,5 g 4 fois par jour pendant 2-3 jours, puis 4-4,5 g/jour en 3-6 prises ; par voie intramusculaire, intraveineuse (si l’ingestion est impossible) : 1 g 3 fois par jour pendant 3 jours ; tétanos – par voie intraveineuse : 1 à 2 g par jet, puis perfusion, 1 à 2 g, dose totale maximale 3 g ; si nécessaire, ce schéma est répété toutes les 6 heures.

Effets secondaires

L’incidence des effets indésirables n’a pas été déterminée.

Du côté du système cardiovasculaire

  1. Bradycardie,
  2. hyperémie,
  3. hypotension,
  4. syncope,
  5. thrombophlébite.

Du système nerveux central

  • Amnésie,
  • ataxie,
  • confusion,
  • vertiges,
  • somnolence,
  • maux de tête,
  • insomnie,
  • goût métallique,
  • sédation,
  • convulsions,
  • vertiges.

Du côté de la peau

  • Démangeaisons,
  • éruption cutanée,
  • urticaire.

Du tractus gastro-intestinal

  • Dyspepsie,
  • nausées,
  • vomissements.

Troubles hématologiques et oncologiques

Leucopénie.

Du foie

Ictère cholestatique, ictère.

Hypersensibilité

  1. Anaphylaxie,
  2. œdème de Quincke,
  3. réactions d’hypersensibilité.

Local

Exfoliation cutanée locale (injection), douleur au site d’injection.

De la part de l’organe de la vision

  • Vision trouble,
  • conjonctivite,
  • diplopie,
  • nystagmus.

Du système respiratoire

Congestion nasale.

Autre

Fièvre.

Influence sur la capacité de conduire des véhicules et des mécanismes de contrôle

En raison du fait que le méthocarbamol peut provoquer des étourdissements et de la somnolence, il est nécessaire de s’abstenir de conduire et de s’engager dans des activités qui nécessitent une concentration accrue de l’attention et la vitesse des réactions psychomotrices.