Chirurgie hernie discale

INTERVENTION DES HERNIES DISCALES EN MICROCHIRURGIE ET AU LASER : ENFIN UNE CHIRURGIE ULTRA MODERNE DU DOS !

Une équipe de Neurochirurgiens spécialisés dans le traitement des hernies discales (Lombaires et cervicales) en microchirurgie et avec les derniers Lasers chirurgicaux américains.

La chirurgie de la hernie discale a été révolutionnée par l’arrivée de la microchirurgie et des lasers chirurgicaux  : terminé les interventions du dos avec des cicatrices de 10 ou 15 cm et surtout des suites opératoires avec un, deux ou trois mois de convalescence et arret de travail (et parfois plus!).

URGENCES 24/24 ET 7 JOURS SUR 7. APPELEZ LE 01 55 25 32 89

Désormais, l’intervention réalisée sous anesthésie loco régionale pour ceux qui le veulent ou anesthésie générale courte nécessite 24 à 48 h d’hospitalisation seulement avec une possibilité de reprendre ses activités en quelques jours seulement.

COMMENT? Grace aux techniques modernes de chirurgie microscopique, de vidéochirurgie et de neurochirurgie Laser, il n’y a pas d’ouverture des muscles ni d’ouverture des vertèbres comme dans les autres techniques chirurgicales.

Même les chirurgies dites « mini-invasives » ou les intervention en « endoscopie » sont dépassées.

La microchirurgie peut aider les hommes à traiter les formes graves d’impuissance, mais si vous n’aimez pas l’intervention sur un corps, vous pouvez prendre du sildénafil oral pour vous remettre de la dysfonction érectile.

La Microchirurgie et le laser pour le traitement des hernies discales lombaires et cervicales ont enfin transformés cette intervention en une opération Banale et sans risque!

  • Durée de l’intervention : environ 20 à 25 mn.
  • Lever le soir même.
  • Sortie le lendemain ou le surlendemain de l’intervention.
  • Pas de rééducation, ni kinésithérapie ni corset lombaire après l’opération.

Le centre du traitement Laser et microchirurgical est situé à Paris, et recoit tous les jours les urgences pour les hernies discales.

Vous serez pris en charge immédiatement par une équipe spécialisée. Des examens vous seront réalisés si nécessaire (Scanner, IRM dans la journée) puis un neurochirurgien spécialisé en microchirurgie et Laser vous verra en consultation.

En cas d’urgence, vous serez hospitalisé le jour même et opéré le lendemain après une consultation avec un anesthésiste.

NOTRE CENTRE EST ENTIEREMENT CONVENTIONNE AVEC LA SECURITE SOCIALE ET LES MUTUELLES :

Pise en charge des « Accident de travail » et des CMU.

Consultations au tarif « sécurité sociale ».

Les causes de la hernie discale

Vous souffrez horriblement du dos et vous cherchez en vain une solution pour soulager votre hernie discale lombaire. L’opération est le procédé le plus rapide et le plus efficace. De nos jours, la sciatique et la hernie discale sont devenues des maux courants. Les études ont trouvé quelles sont les principales causes de cette gène quotidienne.

Ainsi, l’âge est un facteur prépondérant dans le développement d’une hernie discale. Au fil du temps, le noyau de gélatine, situé à l’intérieur du disque, se déshydrate et la colonne vertébrale perd de sa souplesse et son élasticité. Cette combinaison de ces deux données est la raison d’une hernie discale lombaire. Cette dégénérescence discale, liée à l’âge, est également appelée discopathie. C’est entre 35 et 55 ans que le risque d’une hernie discale est le plus élevé. Il faut dire que c’est à cette période de notre vie que l’activité physique importante, liée à une « baisse » de la condition physique, entraîne la douleur et donc la gène quasi-quotidienne.

Mais attention, l’âge n’explique pas tout et des efforts inconsidérés peuvent également engendrer une sciatique ou hernie discale. En effet, un geste violent combiné à une mauvaise posture peut rapidement déclencher une hernie discale. Certains corps de métiers sont particulièrement exposés à ce type de danger. Ainsi, le port de charges lourdes avec une colonne vertébrale en rotation est vraiment très mauvais. On pense alors aux déménageurs qui mettent leur dos à contribution tout au long de leur journée. Mais pas seulement !

En effet, le surpoids est l’une des causes d’hernie discale lombaire parmi les plus courantes de nos jours. Dans une société où l’obésité et l’excès de poids sont de plus en plus fréquents, les risques d’augmentation des pressions au niveau des disques intervertébraux sont de plus en plus répandus. Vous l’aurez compris, des kilos en trop ne sont pas anodins et peuvent avoir des conséquences vraiment désagréables. Dans une autre mesure, les femmes enceintes peuvent également être sujettes à une hernie discale.

Enfin, l’hérédité est incontournable et il est difficile de lutter contre la prédisposition familiale à avoir mal au dos, à souffrir d’une sciatique ou d’une hernie discale dès le jeune âge… En effet, il est malheureux de conclure qu’il existe des « familles » à hernie discale lombaire ! En tout cas, il faut en avoir consciente et se dire que c’est une réalité.

Articles Liés:  Ostéopathe

Dans tous les cas, une opération d’une hernie discale est la solution à envisager pour être certain de se débarrasser d’un mal handicap et lancinant. Pour cela, nous mettons notre équipe de spécialistes et nos infrastructures de dernière génération à votre entière disposition. Découvrez les particularités de notre technique opératoire et faites de votre sciatique ou hernie discale un lointain souvenir.

Les facteurs de risque de la hernie discale

MC : hernie discale lombaire, la hernie discale, sciatique hernie discale

Une hernie discale lombaire, ou cervicale, n’arrive pas par hasard. En effet, de nombreux facteurs peuvent engendrer cette souffrance et il s’agit de les connaitre pour dans un premier temps prévenir la sciatique ou l’hernie discale cervicale. De plus, cerner les facteurs de risques vous permet de pré-diagnostiquer la hernie discale et ainsi vous adresser très rapidement à un spécialiste qui va savoir parfaitement vous traiter.

Ainsi, sachez que le surpoids est une donnée prédominante dans le cadre d’une hernie discale lombaire. En effet, notre squelette est fait pour supporter un poids prédéfini. Une surcharge pondérale engendre forcément des séquelles au niveau lombaire et parfois l’apparition de la hernie discale. Dans le même registre, la grossesse est une période propice à la sciatique ou hernie discale. En effet, les kilos en trop travaillent sur les disques et les usent de façon prématurée. Vous l’aurez compris, surveillez votre alimentation est une solution viable pour éviter les désagréments d’une hernie discale lombaire.

D’autant que les antécédents familiaux entrent souvent en jeu. Ainsi, les « gênes mal de dos » se transmettent et il faut alors faire encore plus attention aux signaux avant-coureurs. De plus, l’âge compte également dans l’augmentation des risques de sciatique et d’hernie discale. Entre 35 et 55 ans, le noyau de gélatine, situé à l’intérieur du disque, se déshydrate et la colonne vertébrale perd de sa souplesse et son élasticité. Ce que l’on appelle également la discopathie se manifeste donc dans cette période de vie où l’activité est accrue et la condition physique a tendance à se dégrader. La combinaison de ces deux choses entraîne irrémédiablement la hernie discale.

Par ailleurs, il ne faut pas non plus diminuer trop cette activité physique. En effet, une sédentarité importante a également des effets néfastes. Pour les plus jeunes, la pratique sportive peut également devenir problématique. Ainsi, les sports dits violents (tennis, golf, ski…) fragilisent la zone lombaire et facilitent l’apparition de la hernie discale lombaire ou cervicale. De même certains métiers physiques, on pense notamment aux déménageurs, sont également problématiques à moyen ou long terme. Un geste violent ou une mauvaise posture peuvent rapidement déclencher la hernie discale.

Enfin, notre quotidien riche en stress est également à prendre en compte. Les tensions lombaires que nous connaissons tout au long de la journée ne favorisent pas une bonne position et provoquent très souvent des lombalgies chroniques. Notre corps devient alors un terrain propice à la sciatique et la hernie discale.

Pour venir à bout de ce mal qui est à terme handicapant, l’intervention chirurgicale est une solution efficace. Pour cela, il faut alors faire appel à un véritable spécialiste. Notre équipe (Neurochirurgiens, Anesthésistes, Radiologues, Rhumatologues, Kinésithérapeutes spécialisés dans les pathologies rachidiennes…) est à votre entière disposition et vous accompagne tout au long de votre opération et même après. Découvrez tous les avantages d’une pratique efficace !

Les symptômes d’une hernie discale

Comment peut-on détecter une hernie discale ou autre ? En effet, vous n’êtes certes pas un spécialiste, mais il existe des signes qui ne laissent que peu de doutes. Ainsi, il existe différents symptômes pour une hernie discale lombaire, cervicale, dorsale ou bien encore thoracique. Chaque cas est bien distinct, mais le résultat est le même : une hernie discale est quelque chose de très douloureux qu’il convient d’éradiquer le plus rapidement possible pour être certain de ne plus souffrir de gênes quotidiennes, parfois terriblement handicapantes. Pourtant, ne vous y trompez pas, une petite hernie discale peut provoquer d’atroces douleurs tout comme une hernie discale volumineuse peut passer inaperçue et n’être découverte qu’au scanner ou à l’IRM. Il n’existe en fait pas de vérité en la matière !

Dans le cadre d’une sciatique ou hernie discale, les douleurs associent fréquemment des souffrances lombaires appelées lombalgies et des maux dans la jambe (sciatique). Les désagréments engendrés peuvent alors être considérés comme des paresthésies (engourdissements, fourmillements…) ou une faiblesse de la jambe.

La hernie discale cervicale

Pour une hernie discale cervicale, le patient se plaint de douleurs au niveau du cou, à la base du crâne et/ou à l’épaule. Si le nerf du membre supérieur est comprimé, alors l’affliction descend dans le bras et parfois jusque dans les doigts. On parle alors de « névralgie cervico-brachiale ».

Articles Liés:  Bureau de prévention des maladies

Au même titre qu’une sciatique, une hernie discale engendre un gène qui s’accompagne de fourmillements, d’engourdissements ou d’une perte de force dans la main. Il faut cependant rester vigilant et ne pas prendre à la légère des douleurs atypiques irradiant également la poitrine. En effet, un examen trop rapide pourrait laisser penser à un mal d’origine cardiaque. On passerait alors à côté des symptômes d’une hernie discale cervicale.

La hernie discale dorsale ou thoracique :

Il est possible qu’une hernie discale se situe entre les vertèbres thoraciques. Dans ce cadre très précis, on parle d’une hernie discale dorsale ou thoracique. Les symptômes sont alors très singuliers. Les douleurs irradient souvent en « ceinture », entre deux côtes.  Dans le jargon médicale, il arrive très souvent que l’on emploie le terme de névralgie intercostale.

Les symptômes d’une hernie discale

Comment peut-on détecter une hernie discale ou autre ? En effet, vous n’êtes certes pas un spécialiste, mais il existe des signes qui ne laissent que peu de doutes. Ainsi, il existe différents symptômes pour une hernie discale lombaire, cervicale, dorsale ou bien encore thoracique. Chaque cas est bien distinct, mais le résultat est le même : une hernie discale est quelque chose de très douloureux qu’il convient d’éradiquer le plus rapidement possible pour être certain de ne plus souffrir de gênes quotidiennes, parfois terriblement handicapantes. Pourtant, ne vous y trompez pas, une petite hernie discale peut provoquer d’atroces douleurs tout comme une hernie discale volumineuse peut passer inaperçue et n’être découverte qu’au scanner ou à l’IRM. Il n’existe en fait pas de vérité en la matière!

Dans le cadre d’une sciatique ou hernie discale, les douleurs associent fréquemment des souffrances lombaires appelées lombalgies et des maux dans la jambe (sciatique). Les désagréments engendrés peuvent alors être considérés comme des paresthésies (engourdissements, fourmillements…) ou une faiblesse de la jambe.

Pour une hernie discale cervicale, le patient se plaint de douleurs au niveau du cou, à la base du crâne et/ou à l’épaule. Si le nerf du membre supérieur est comprimé, alors l’affliction descend dans le bras et parfois jusque dans les doigts. On parle alors de « névralgie cervico-brachiale ». Au même titre qu’une sciatique, une hernie discale engendre un gène qui s’accompagne de fourmillements, d’engourdissements ou d’une perte de force dans la main. Il faut cependant rester vigilant et ne pas prendre à la légère des douleurs atypiques irradiant également la poitrine. En effet, un examen trop rapide pourrait laisser penser à un mal d’origine cardiaque. On passerait alors à côté des symptômes d’une hernie discale cervicale.

La hernie discale dorsale ou thoracique

Il est possible qu’une hernie discale se situe entre les vertèbres thoraciques. Dans ce cadre très précis, on parle d’une hernie discale dorsale ou thoracique. Les symptômes sont alors très singuliers. Les douleurs irradient souvent en « ceinture », entre deux côtes.  Dans le jargon médicale, il arrive très souvent que l’on emploie le terme de névralgie intercostale. Attention cependant : la gène peut être plus diffuse et irradie une plus grande partie de l’abdomen. De plus, il n’est pas conseillé de laisser trainer une douleur. En effet, si une hernie discale est volumineuse, elle peut comprimer la moelle épinière et provoquer des faiblesses dans les jambes. Cependant, une hernie discale thoraciques est beaucoup fréquente qu’une cervicale ou qu’une hernie discale lombaire. Il ne faut pas pour autant en minimiser les dangers !

Attention cependant : la gène peut être plus diffuse et irradie une plus grande partie de l’abdomen. De plus, il n’est pas conseillé de laisser trainer une douleur. En effet, si une hernie discale est volumineuse, elle peut comprimer la moelle épinière et provoquer des faiblesses dans les jambes. Cependant, une hernie discale thoracique est beaucoup moins fréquente qu’une hernie discale cervicale ou qu’une hernie discale lombaire. Il ne faut pas pour autant en minimiser les dangers !

Dans tous les cas, nous vous proposons des solutions efficaces pour éradiquer une hernie discale. n’hésitez surtout pas à  nous contacter au 01 43 80 85 25 pour en savoir plus et pour nous poser de plus amples questions. Profitez de notre expérience pour enfin retrouver un quotidien bien plus agréable.